8 févr. 2011

Histoire économique de la FIAT

Années 1890 : Constitution
Au cours de la dernière décennie du XIXe siècle, le secteur automobile voit un nouvel acteur économique se constituer en Italie par un groupe d'investisseurs et d'ingénieurs italiens, qui fondent le groupe FIAT.
  -   Création du groupe FIAT (Fabbrica Italiana Automobili Torino) pour la production de moteurs et de véhicules motorisés.
  -   Acquisition de la firme Ceirano, qui avait déjà la capacité de construire un véhicule animé par un moteur.
  -   Intégration de l'unité de production Ceirano dans le groupe FIAT.
années 1900 : Extension - Diversification
L’économie du secteur automobile voit le groupe FIAT, au cours de la première décennie du XXe siècle opérer deux concentrations horizontales, une géographique dans le secteur des voitures personnelles et une sectorielle dans le domaine des véhicules utilitaires.
  -   Création de la filiale d'exportation et d'assemblage FIAT-FMC (Motor Corporation) aux Etats-Unis d’Amérique.
  -   Création de la filiale de production FIAT-VI (Veicoli Industriali) dans le domaine des poids lourds.
  -   Création de la filiale de production AOF (Austro-FIAT) dans le domaine des poids lourds en Autriche.
années 1910 : Consolidation - Diversification
Les années mille neuf cent dix voient le groupe Fiat se développer économiquement et opérer diverses concentrations horizontales dans les secteurs automobile, aéronautique, ferroviaire, agricole, ainsi que deux concentrations verticales dans la production.
  -   Création de la filiale de production FIAT-SIA (Societa Italiana Aviazione) active dans les avions.
  -   Création de la filiale de production FIAT-Ferroviaria active dans les trains.
  -   Création de la filiale de production FIAT-Trattori active dans les tracteurs.
  -   Création de la filiale d'approvisionnement FIAT-TEKSID œuvrant dans la fonderie !
  -   Création de la filiale d'approvisionnement FIAT-FIMM (Fabbrica Italiana Magneti Marelli) œuvrant dans l’équipement électrique.
  -   Acquisition de la firme Ansaldi pour épauler Ceirano.
  -   Acquisition de la firme Diatto active dans les trains.
  -   Intégration de l'unité de production Ansaldi dans le groupe FIAT.
  -   Intégration de l'unité de production Diatto dans FIAT-Ferroviaria.
Par contre, dans les années dix, le groupe FIAT doit se séparer de sa filiale américaine FMC à cause des réticences du gouvernement américain, sans doute causée par l'homonymie avec Ford Motor Company (FMC). Cependant, l'unité de production américaine du groupe FIAT sera finalement récupérée par la prestigieuse marque américaine Duesemberg.
Années 1920 : Extension - Consolidation
Dans la recherche de débouchés économiques dans le secteur automobile et dans le secteur poids lourds après la guerre, les années vingt voient le groupe FIAT opérer une double concentration horizontale, dans le secteur des voitures personnelles et le secteur des véhicules utilitaires.
  -   Création de la filiale d'investissement IFI (Instituto Finanziario Industriale).
  -   Création de la filiale de communication la Stampa.
  -   Création de la filiale de financement SAVA (Società Anonima Vendita Automobili).
  -   Création de la filiale de personnalisation SIATA (Società Italiana Application Automobili).
  -   Création de la filiale d'exportation et d'assemblage FIAT-NSU en Allemagne.
  -   Acquisition de la firme SPA fondée par les anciens transfuges Ceirano et Ansaldi.
  -   Intégration de l'unité de production SPA dans FIAT-VI.
Du point de vue technique, au cours des années vingt, la firme FIAT introduit sur ses modèles de série des moteurs à arbre à cames en tête. Du point de vue économique, après la première guerre mondiale, le groupe FIAT rationalise, normalise et harmonise ses méthodes de production, suivant le modèle de Tailor. Afin d'obtenir un rendement satisfaisant le groupe FIAT modernise son appareil de production et construit l'usine révolutionnaire du Lingotto, pour produire en série la 509.
Années 1930 : Extension - Consolidation
Toujours dans la recherche de débouchés économiques du secteur automobile, le groupe FIAT opère dans les années trente une triple concentration horizontale.
  -   Création de la filiale d'exportation et d'assemblage FIAT-Polski FSO en Pologne avec l'aide gouvernement soviétique polonais.
  -   Création de la filiale d'exportation et d'assemblage FIAT-SIMCA en France avec l'aide du gouvernement fasciste français.
  -   Acquisition des unités de production du groupe OM, actif dans le secteur des poids lourds, des trains, des tracteurs et des autocars.
  -   Intégration des l'unités de production OM dans FIAT-VI.
Années 1940 : Récupération
Dans l’économie d’après guerre, le secteur poids lourds voit le groupe FIAT opérer une concentration horizontale.
  -   Acquisition des unités de production UNIC en France, œuvrant dans les poids lourds.
  -   Intégration de l'unité de production UNIC dans FIAT-VI.
années 1950 : Extension
L’expansion économique se poursuit au cours des années cinquante, qui voient le groupe FIAT opérer une triple concentration horizontale dans le secteur automobile et remporter la compétition OTAN européenne.
  -   Création de la filiale d'assemblage AutoBianchi en Italie avec Bianchi et Pirelli.
  -   Création de la filiale d'exportation et d'assemblage SEAT en Espagne avec le gouvernement fasciste espagnol.
  -   Création de la filiale d'exportation et d'assemblage YUGO en Yougoslavie avec le gouvernement communiste yougoslave.
  -   Création de la filiale d'exportation et d'assemblage SOMECA en France pour commercialiser des tracteurs.
  -   Création de la filiale d'exportation et d'assemblage SOMECA en Argentine pour commercialiser des tracteurs.
  -   Création de la filiale d'exportation et d'assemblage SOMACA au Maroc avec le gouvernement islamiste marocain.
  -   Création de la filiale d'investissement IFIL (Instituto Finanziario Industriale). 
  -   Acquisition de la firme MAP en France, œuvrant dans les tracteurs agricoles.
  -   Obtention du titre " chasseur léger OTAN " pour le FIAT G-91 en aéronautique militaire.
Années 1960 : Extension
Du point de vue économique, les années soixante voient le groupe FIAT opérer trois concentrations horizontales dans le secteur automobile et obtenir trois titres mondiaux en concurrence commerciale et sportive.
  -   Création de la filiale d'exportation et d'assemblage LADA-AvtoVAZ en Russie avec le gouvernement soviétique.
  -   Acquisition de l'unité de production et de la marque Ferrari en Italie à Alfa Romeo pour éviter la main-mise du groupe américain Ford.
  -   Acquisition des unités de production et de la marque Lancia à la veuve de Vincenzo Lancia pour éviter la faillite.
  -   Intégration de la marque AutoBianchi dans la marque Lancia.
  -   Obtention du titre mondial " Champion de Formule I 1961 " avec la Ferrari.
  -   Obtention du titre mondial " Champion de formule I 1964 " avec la Ferrari.
  -   Obtention du titre mondial " Voiture de l’année 1967 " avec la Fiat 124.
Dans le secteur aéronautique pour produire le chasseur léger OTAN, le groupe FIAT s'unit au groupe Finmeccanica pour former Aeritalia, intégrant horizontalement SIA avec Aerfer et Salmoiraghi, ne conservant que la division moteur. Bien que de nombreuse forces aeriennes européennes de l'OTAN adoptent ce chasseur léger vainqueur de la compétition OTAN, les gouvernements suisse et français s'opposent à son achat. De plus, dans les années soixante, le groupe Fiat doit se séparer de sa filiale SIMCA à cause des réticences du gouvernement français et l'unité de production française du groupe FIAT sera finalement récupérée par le groupe américain Chrysler.
Années 1970 : Extension - Consolidation
Économiquement, les années septante voient le groupe FIAT opérer une triple concentration horizontale dans le secteur automobile, une quintuple concentration horizontale dans le département des poids lourds, une concentration horizontale dans le secteur aéronautique, une concentration économique verticale dans le domaine de la production et obtenir plusieurs titres mondiaux en concurrence commerciale et sportive.
  -   Création de la filiale d'exportation et d'assemblage FIAT-Tofas en Turquie.
  -   Création de la filiale d'exportation et d'assemblage FIAT-Automoveis au Brésil.
  -   Création de la filiale d'exportation et d'assemblage FIAT-KIA avec Asia Motors en Corée.
  -   Création de la filiale d'exportation et d'assemblage FIAT-IVECO dédiée aux poids-lourds.
  -   Création de la filiale holding FIAT-Pardevi avec Michelin en France.
  -   Création de la filiale automation COMAU, (Consortio Machine Outili) chargé de la fabrication de machines-outils.
  -   Création de la filiale avions FIAT-Aviazione, spécialisé dans les moteurs, à côté de Aeritalia, elle dévolue aux structures des appareils.
  -   Création de la filiale de recherche IVECO-Saurer, spécialisé dans les moteurs diesel, en Suisse.
  -   Création  de l'unité de production SOFIM, spécialisé dans les moteurs diesel, avec SAVIEM et ALFA.
  -   Acquisition de l'unité de production Abarth dédiée aux finitions sportives.
  -   Acquisition de l'unité de production Magirus Deutz en Allemagne.
  -   Acquisition de l'unité de production Nuova Saca Motori active dans l'aviation.
  -   Intégration de FIAT-VI comprenant SPA et SCAT en Italie dans IVECO.
  -   Intégration de FIAT-OM en Italie dans IVECO.
  -   Intégration de Lancia VI en Italie dans IVECO.
  -   Intégration de UNIC en France, comprenant Saurer France dans IVECO.
  -   Intégration de Magirus-Deutz en Allemagne dans IVECO.
  -   Intégration de l'unité de production Nuova Saca Motori dans FIAT-Aviazione.
  -   Obtention du titre mondial " Voiture de l’année 1970 " avec la Fiat 128.
  -   Obtention du titre mondial " Voiture de l’année 1972 " avec la Fiat 127.
  -   Obtention du titre mondial " Champion de Rallye 1975 " avec la Lancia Stratos.
  -   Obtention du titre mondial " Champion de formule 1 1975 " avec Ferrari.
  -   Obtention du titre mondial " Champion de Rallye 1975 " avec la Lancia Stratos.
  -   Obtention du titre mondial " Champion de Rallyes 1974 " avec la Lancia Stratos.
  -   Obtention du titre mondial " Champion de Formule I 1976 " avec la Ferrari.
  -   Obtention du titre mondial " Champion de Rallye 1976 " avec la Lancia Stratos.
  -   Obtention du titre mondial " Champion de Rallye 1977  " avec la Fiat 131 Abarth.
  -   Obtention du titre mondial " Champion de Formule I 1977 " avec Ferrari.
  -   Obtention du titre mondial " Champion de Rallye 1978 " avec la Fiat 131 Abarth.
  -   Obtention du titre mondial " Champion de Formule I 1979 " avec la Ferrari.
Dans le secteur aéronautique pour produire le chasseur à géométrie variable Panavia Tornado, le groupe FIAT-Aviazione s'unit dans les années septante au groupe British Aerospace et au groupe Messerchmitt. Bien que de nombreuses forces aériennes adoptent ce chasseur multirôle, le gouvernement français des années septante s'oppose à son achat, tout comme le gouvernement français empêche le groupe FIAT d'acquérir la totalité de la marque Citroen, dont il détient près de 50% des actions.
Années 1980 : Extension - Consolidation
Pour contrer son concurrent Ford dans le domaine économique, le groupe FIAT se voit contraint au cours des années huitante, d’opérer les concentrations horizontales de deux prestigieuses marques italiennes, puis deux concentrations horizontales dans le secteur des véhicules industriels. le groupe FIAT opère encore une concentration horizontale dans le secteur aéronautique et remporte plusieurs titres mondiaux en concurrence commerciale et sportive.
  -   Acquisition de l'unité de production et de la marque Alfa Romeo.
  -   Acquisition de l'unité de production et de la marque Maserati.
  -   Acquisition de l'unité de production Ford UK truck actif dans les poids lourds en Angleterre.
  -   Acquisition de l'unité de production Ford New Holland actif dans les tracteurs.
  -   Intégration de l'unité de production Alfa VI dans la filiale FIAT-IVECO.
  -   Intégration de l'unité de production Ford UK truck dans la filiale FIAT-IVECO.
  -   Intégration de l'unité de production Ford New Holland dans la filiale dans le groupe FIAT Trattori.
  -   Intégration du centre de recherche DERECO (Diesel Engine Research and Engineering Co)dans la filiale FIAT-IVECO.
  -   Intégration  de l'unité de production SOFIM, dans la filiale FIAT-IVECO.
  -   Intégration de l'unité de production Alfa Avio dans Aeritalia.
  -   Obtention du titre mondial " Voiture de l’année 1980 " avec la Lancia Delta.
  -   Obtention du titre mondial " Champion de Rallye 1980 " avec la Fiat 131 Abarth.
  -   Obtention du titre mondial " Champion de Formule I 1982 " avec la Ferrari.
  -   Obtention du titre mondial " Champion de Formule I 1983 " avec Ferrari.
  -   Obtention du titre mondial " Champion de Rallye 1983 " avec la Lancia Rally 037.
  -   Obtention du titre mondial " Voiture de l’année 1984 " avec la Fiat Uno.
  -   Obtention du titre mondial " Champion de Rallye 1987 " avec la Lancia Delta HF 4WD.
  -   Obtention du titre mondial " Champion de Rallye 1988 " avec la Lancia Delta Integrale.
  -   Obtention du titre mondial " Voiture de l’année 1989 " avec la Fiat Tipo.
  -   Obtention du titre mondial " Champion de Rallye 1989 " avec la Delta Integrale 16V.
De plus, les années huitante du point de vue technique, voient le groupe FIAT inventer le variateur de phase (VVT), le moteur FIRE (Fully Integrated and Robotized Engine) et le moteur diesel à injection directe.
Par contre, ces années huitante voient le groupe FIAT obligé de se séparer de sa filiale SEAT à cause des réticences du gouvernement espagnol et la marque tombe aux mains du concurrent VAG.
Années 1990 : Extension - Consolidation
D’un point de vue économique, les années nonante voient le groupe FIAT opérer une concentration horizontale dans le secteur automobile, une concentration horizontale dans le secteur poids lourds.
  -   Création de la filiale d'assemblage et d'exportation FIAT Premier (FIP) en Inde.
  -   Création de la filiale d'assemblage et d'exportation FIAT Nanjing Automobile Corporation (NAIC) en Chine.
  -   Création de la filiale d'assemblage et d'exportation Fiat Irisbus, actif dans les cars et autocars.
  -   Acquisition de l'unité de production et de la marque Innocenti.
  -   Acquisition de la firme BPD Difesa & Spazio dans le secteur aéronautique.
  -   Intégration de la marque Autobianchi dans la marque Lancia.
  -   Acquisition de la firme ALFA AVIO dans le secteur aéronautique.
  -   Acquisition de la firme SEPA dans le secteur aéronautique.
Du point de vue technique, les années nonante voient le groupe FIAT introduire la motorisation électrique sur une voiture de série, inventer le moteur Common Rail et la boîte de vitesse Selespeed.
En concurrence sportive etcommerciale, les années nonante voient le groupe FIAT obtenir le titre de voiture de l’année dans le secteur automobile.
  -   Obtention du titre mondial " Champion de Rallye 1990 " avec la Delta Integrale 16V.
  -   Obtention du titre mondial " Champion de Rallye 1991 " avec la Delta Integrale 16V.
  -   Obtention du titre mondial " Champion de Rallye 1992 " avec la Delta HF Integrale.
  -   Obtention du titre " Voiture de l’année 1995 " avec la Fiat Punto.
  -   Obtention du titre " Voiture de l’année 1996 " avec la Fiat Bravo/Brava.
  -   Obtention du titre " Voiture de l’année 1998 " avec l’Alfa Romeo 156.
En compétition automobile, les années nonante voient le groupe FIAT gagner le championnat de formule 1 une fois avec Ferrari et le championnat DTM une fois avec Alfa Romeo.
Par contre, dans les années nonante, le groupe FIAT perd l'exclusivité du Common Rail, perd ses chances d'acquérir Lamborghini et perd ses Joint-Ventures en Russie en en Chine. En effet durant cette décennie, l'allemand Bosch acquiert l'autorisation d'utiliser la technologie du Common Rail et l'allemand Audi (groupe VAG) se rend maître de la marque et des technologies Lamborghini. De plus, le groupe FIAT doit abandonner le chinois NAIC, qui passe sous le contrôle de Shanghai Automotive Industry Corp. ( SAIC), allié de l'américain GM et de l'allemand VAG. Le groupe FIAT doit encore abandonner le russe AvtoVAZ - LADA, qui finira par être récupéré par le groupe américain GM et par le groupe français RSA.
Dans les années nonante, la société IFI absorbe sa filiale IFIL pour devenir EXOR.
Années 2000 : Récupération - Extension
Heureusement, l’économie du secteur automobile de la fin des années deux mille voient le groupe Fiat effectuer des concentrations horizontales par des prises de participation dans le groupe Chrysler aux Etats-Unis d'Amérique, les création de nouvelles filiales en Joint Venture, la reprise de grands carrossiers italiens et la prise de contrôle total de la marque FTP dans les outils de production. En concurrence commerciale et sportive, les années deux mille voient le groupe FIAT obtenir trois titres de voiture de l’année et sept titre de champion de F1.
  -   Création des succursales FIAT TATA en Inde.
  -   Création des succursales FIAT Zastava en Serbie.
  -   Création des succursales FIAT GAIC en Chine.
  -   Acquisition des unités de productions et de la marque Bertone.
  -   Acquisition des unités de production et de la marque IRISBUS, active dans les cars.
  -   Acquisition des unités de production de FPT (Fiat powertrain Technologies).
  -   Obtention du titre mondial " Voiture de l’année 2001 " pour la Alfa Romeo 147.
  -   Obtention du titre mondial " Voiture de l’année 2004 " pour la Fiat Panda II.
  -   Obtention du titre mondial " Voiture de l’année 2008 " pour la Fiat Cinquecento II.
De plus, du point de vue technique, les années deux mille sont riches en innovations et elles voient le groupe FIAT inventer les moteurs Multijet, SDE (Small Diesel Engine), Flex Fuel, Tetrafuel, MultiJet II ainsi que MultiAir. Par contre, ces années deux mille avaient débuté par la rupture de l’alliance avec GM, qui ne pensait qu’à phagocyter le groupe FIAT. Ensuite ces années deux mille, avait vu le groupe Fiat à cours de liquidités, contraint et forçé de se séparer de son prestigieux département aéronautique FIAT Aviazione, ainsi que de son prestigieux département ferroviaire FIAT-Ferroviare. Le département aéronautique de FIAT, qui produit les moteurs pour Ariane V, sera récupéré par son concurrent FinMeccanica et par l’américain Carlyle Group, qui le renomment AVIO. Le département ferroviaire de FIAT, qui produit les splendides Pendolino, sera récupéré par le français Alsthom pour améliorer les boggies de ses TGV.
Années 2010 : Extension
Le secteur automobile du point de vue économique, voit dans les années deux mille dix le groupe FIAT effectuer diverse concentrations horizontales aux Etats-Unis d'Amérique, en Chine, en Russie, en Inde et en Europe. Du point de vue économique toujours, mais dans le secteur poids lourds, les années deux mille dix voient aussi, le groupe FIAT créer une deuxième concentration horizontale.
  -   Création de la division Fiat Professional.
  -   Création de la marque RAM, aux Etats-Unis, à côté de Chrysler, Dodge et Jeep.
  -   Création de la succursale FIAT-GAC (Guangzhou Automobile Company) en Chine.
  -   Création de la succursale FIAT-Sberbank en Russie.
  -   Création en Europe d’une division Fiat Auto, intégrant toute les marques automobiles du groupe FIAT.
  -   Intégration de la marque Fiat au sein de FIAT Group Automobile.
  -   Intégration de la marque Lancia au sein de FIAT Group Automobile.
  -   Intégration de la marque Alfa Romeo au sein de FIAT Group Automobile.
  -   Intégration de la marque Abarth au sein de FIAT Group Automobile.
  -   Intégration de la marque Maserati au sein de FIAT Group Automobile.
  -   Intégration de la marque Ferrari au sein de FIAT Group Automobile.
  -   Intégration du groupe IVECO actif dans les camions dans FIAT Professional.
  -   Intégration du groupe Case New Holland actif dans l'agriculture et la construction au sein de FIAT Professional.
  -   Intégration du groupe IrisBus actif dans les bus, car et autocar au sein de FIAT Professional.
Du point de vue technique, les années deux mille dix voient le groupe FIAT inventer les moteurs TwinAir à faible consommation et la transmission TCT à double embrayage à sec. Grâce à ses acquisitions et au savoir-faire de FPT, le groupe Fiat dispose du V6 essence Pentastar ultramoderne et du V6 diesel VM.
Cependant les années 2010 ont vu, le groupe concurrent germanique VAG s'emparer en Italie du designer Giugiaro-Italdesign, du fabricant de moto Ducati et avoir des vues sur l'unité de production de Campigliano d'Arco.

Source : Wikipedia (page actualisée le 08/02/2011)

2 commentaires:

  1. La FIAT SpA est devenue la FIAT FCA et continue d'évoluer. Elle a noué des alliances pour sortir de nouveaux modèles.

    Alliance avec Mitsubishi pour sortir une camionette tout terrain destinée au monde.
    Alliance avec Renault pour sortir une camionette urbaine destinée à la France.
    Alliance avec Mazda pour sortir un coupé sport.
    Alliance avec Suzuki pour la forniture de moteur.

    RépondreSupprimer
  2. Devant les yeux des Français abasourdis, l’économie italienne remet les gaz, tout comme FIAT FCA, car quand le groupe automobile turinois va bien, c’est toute la Péninsule qui est en forme. Le groupe italo-américain a annoncé une augmentation de son chiffre d’affaires de 24% pour le S1 2015 par rapport au S1 2014 et une croissance de 69% de son bénéfice net pour le S1 2014. Le constructeur automobile turinois a profité de la faiblesse de l’euro face au dollar et a bénéficié de la forte reprise du marché européen de 50 000 et américain de 100 000 voitures.

    FIAT FCA a rapatrié de la Pologne à Pomigliano, près de Naples, la fabrication de la Panda et a lancé dans l’usine turinoise de Mirafiori, berceau de l’entreprise, la production de l’Alfa Romeo Mito et de la Maserati Levante. Ces relocalisation judicieuses ont permis le retour de 1500 ouvriers qui étaient au chômage technique. FIAT FCA créera un total de 2650 nouveaux emplois en 2015 et vendra 4,8 millions de voitures.

    Après des années de crise, les chaînes de production italiennes fonctionnent désormais à 80% de leur capacité et devraient tourner à plein régime d’ici à trois ans, ou le groupe escompte vendre 7 millions de véhicules. Ces performances sont saluées par le Présdient du Conseil Matteo Renzi qui pronostique une croissance du PIB de 0,7% à 0,9% pour 2015.

    Créé le 16.09.2015 par un observateur avisé

    RépondreSupprimer